Champs de bataille Normandie

Crée en 1992 dans le but de faire connaître le rôle du Canada dans la Deuxième Guerre mondiale et d’y sensibiliser activement le public. Passez un peu de temps avec nous pour en savoir davantage sur nos objectifs, nos membres et nos voyages d’études. Visitez les sites que nous vous recommandons et n’hésitez pas à communiquer avec nous pour nous faire part de vos commentaires ou de vos suggestions.

L'année 2005 a été déclarée "Année de l'ancien combattant". Partout au Canada la cérémonie a commémoré un demi-million d'hommes et de femmes des Forces armées Canadiennes qui ont combattu pendant les grandes batailles du 20e siècle en Europe, mais aussi aux avant-postes d’honneur tels que Hong Kong, en Corée et dans de nombreuses opérations de paix.

Au cours des dix dernières années, la dernière décennie, l'Canadienne des champs de bataille de la Fondation a créé un chemin de l'Honneur, littéralement une feuille route" de la libération héroïque qui traverse une partie de l'Europe. En raison des monuments et plaques explicatives et avec l’aide des guides des champs de bataille Terry Copp, un lieu de grandes batailles soldats Canadiens ont été clairement définis. Chaque année, des étudiants de l'université sélectionnés par le biais d'un concours national qui reçoivent des bourses qui leur permettant d'étudier les sites de batailles et des héros Canadiens qui ont combattu.

Avec deux des trois principales composantes de son mandat, l'Canadienne pour le champ de bataille de la Fondation est heureuse de soutenir le lancement d'un grand projet d'éducation et de la mémoire en cette« Année des anciens combattants».

Je débuterai cette lettre en référence à deux extraits d'une entrevue récemment le ministre des Anciens combattants, Albina Guarnieri honorifique. Après une rencontre avec la petite fille d'une résistance Belge qui a aidé nos soldats pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle a dit:« Il était difficile de ne pas être charmé par son enthousiasme. D'autre part, je suis que cette petite fille de belge connaît notre histoire meilleure que celle des enfants Canadiens et dans un discours devant le Sénat, dit-elle,"[«[…] afin que les jeunes puissent mieux comprendre le sacrifice et les exploits de nos anciens combattants[…] 2005 sera l'année où nous rafraîchir notre mémoire, de restaurer nos monuments, encore une fois raconter notre histoire et de la«re-inspirés nos jeunes. . Legion Magazine, Janvier-Février 2005

excellent livre de 48 pages,« What We Remember»,(Ce dont nous retenons), écrite par l'écrivain et mentor Lesley Anne Airth, est conçu pour les élèves de la maternelle à la 4e année, un segment de la population il est trop souvent négligé dans l'enseignement de l'histoire. Son approche pédagogique permettront de transmettre, une nouvelle génération de Canadiens, le flambeau du souvenir. La traduction française du livre sera bientôt disponible.

Six petites histoires vraies dans ce livre sont ceux de la famille et les amis de l'auteur mais représenter l'expérience de centaines de milliers de Canadiens durant la Seconde Guerre Mondiale. Les rapports de ces histoires c'est que beaucoup de pères étaient loin de leurs familles pendant plusieurs années; d'autres ont été à jamais transformés par leur expérience; Certains pères ne sont jamais retournés; les femmes ont joué un rôle crucial au cours de la guerre, souvent au mépris du danger qui les attendait; et que le Canada était en danger. Nous devons nous rappeler le dévouement et le désintéressement de ceux des générations qui ont contribué à bâtir le Canada d'aujourd'hui

Veuillez, s'il vous plaît, généreusement soutenir cet important projet qui a été si longue à venir. Pour plus d'informations, s'il vous plaît visitez notre site Web.